C
 

Cabestro :




Callejòn :




Campo :



Capote :



Cartel :



Caste :

Cerrado :

Chaquetilla :

Chef de lidia :


Citar :


Claro :

Cogida :

Cornada :

Corral :

Cuadrilla :

 

Boeuf dressé pour encadrer et déplacer les toros sur l'élevage (les mener d'un point à l'autre, les changer d'enclos, etc.) ou aux arènes, par exemple lors du débarquement, de la mise en chiqueros ou pour ramener au toril un toro que la présidence décide de changer et qui ne quitte pas la piste de lui même.

Couloir qui ceinture la piste, entre la barrière er le mur des gradins. On y trouve, derrière ou devant les burladeros, les cuadrilles, les mozos, les areneros, les services de secours, les professionnels, des photographes et journalistes spécialisés, des invités et certaines personnes spécialisées.

Lieu d'élevage des toros que les aficionados ne manquent pas d'aller visiter lorqu'ils ont la possibilité afin de compléter leurs connaissances et pour le plaisir de voir et d'admirer les bêtes dans leur milieu naturel.

Instrument principal et irremplaçable des toreros pour la lidia, utilisé par les banderilleros pour la mise en place du toro, pour se protéger lors des quites du premier tercio et par les maestros pour donner des passes de divers types.

Affiche que l'on appose en divers endroits pour informer le public des corridas qui vont avoir lieu. On y trouve indiqués la date, le lieu et l'heure de la course, ainsi que les noms de la ganaderia et des matadors, dans l'ordre de leur ancienneté.

Terme proche de "race" uniquement réservé aux toros de lidia.

Se dit d'un toro qui se réfugie à proximité des barricades au lieu de chercher le centre de la piste.

veste qui compose l'habit de lumière.

Matador le plus ancien du cartel, c'est à dire celui qui a pris en premier son alternative. Il se place à gauche lors du sorteo et combat le premier toro.

Première action du torero dans toute passe de cape ou de muleta. Elle consiste à provoquer la charge du toro.

Toro qui ne pose pas de problème de particulier.

Accrochage entre la corne du toro et le torero.

Blessure résultant d'un coup de corne pénétrant profondément.

Ensemble de bâtiments spécialement construits pour recevoir les lots de toros avant les courses.

Équipe, composée de trois banderilleros et de deux picadors, qui entoure le matador et l'aide dans son combat avec le toro.