www.marc-serrano.com/accueil.html
www.marc-serrano.com/maestro.html
www.marc-serrano.com/biographie.html
www.marc-serrano.com/temporada.html
www.marc-serrano.com/lacorrida.html
www.marc-serrano.com/comprendrelacorrida.html
www.marc-serrano.com/leshabitsdelumieres.html
www.marc-serrano.com/lexique.html
www.marc-serrano.com/galerie.html
www.marc-serrano.com/galeriephotos.html
www.marc-serrano.com/galerievideos.html
www.marc-serrano.com/presse.html
www.marc-serrano.com/clutaurin.html
www.marc-serrano.com/contact.html
www.marc-serrano.com/liens.html
 
www.marc-serrano.com/clubtaurinreportages.html
 
 

Temporada 1997

C'est lors de la saison suivante, en France, que la réponse arrive. Un Nîmois, novillero à l'époque, réussit alors le tour de force de devancer ses confrères français (toutes catégories confondues) sur le nombre de contrats toréés. Ce jeune diestro, à la planta toréra et aux qualités indéniables, triomphe dans de nombreuses arènes françaises et espagnoles. Il combat tous les toros, des faciles aux plus difficiles.

Certains d'entre nous qui l'avaient déjà vu toréer très souvent sans picador, se retrouvent sur les tendidos pour apprécier ce novillero que tout le monde a alors reconnu : Marc Serrano.

Nous nous rendons vite compte que ce garçon, pétri de qualités, réalise une énorme temporada.

À la fin de cette saison 1997, notre idée de Club Taurin trouve son but : soutenir Marc Serrano...

 

Page précédente -----------------------------------------------------------------------------------------------------Page suivante